Secretary-General’s Message On World Water Day


Originally published on United Nations website and on the World Water Day website.

This year’s World Water Day, with the theme “Valuing water,” asks: What does water mean to me?

The value of water is profound and complex. There is no aspect of sustainable development that does not fundamentally rely upon it.

For me, water means protection. A well-managed water cycle — encompassing drinking water, sanitation, hygiene, wastewater, transboundary governance, the environment, and more — means a defence against ill health and indignity and a response to challenges from a changing climate and increasing global demand.

This World Water Day, we want to record and understand as many views as possible, so decision-makers are better informed and equipped to safeguard this human right for every person and every purpose.

Today, we are not on track to ensure everyone has access to water and sanitation by 2030, as set out in Sustainable Development Goal 6. While advances are being made, current progress needs to quadruple to achieve universal access.

Chronic under-investment in water and sanitation disadvantages and harms vast numbers of people. This is unacceptable.

I am encouraged by the joint statement signed by some 160 countries during the UN High-Level meeting on water on 18 March. This shows a strong commitment to advancing all water-related aspects of the Sustainable Development Goals.

On this World Water Day, let us commit to intensifying efforts to truly valuing water so all may have equitable access to this most precious resource.


MESSAGE PUBLIÉ À L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’eau, « Valoriser l’eau », nous amène à réfléchir sur l’importance de l’eau : Que signifie l’eau pour moi ?

La valeur de l’eau est insaisissable et complexe. Il n’existe aucun aspect du développement durable qui ne repose pas fondamentalement sur l’eau.

Pour moi, l’eau est synonyme de protection. Un cycle de l’eau bien géré, qui englobe l’eau potable, l’assainissement, l’hygiène, les eaux usées, la gouvernance transfrontalière, l’environnement et bien d’autres choses encore, est une défense contre la maladie et l’indignité et une réponse aux défis posés par les changements climatiques et une demande mondiale croissante.

En cette Journée mondiale de l’eau, nous voulons entendre et comprendre le plus grand nombre d’opinions possible, afin que les décideurs et décideuses soient mieux informés et équipés pour sauvegarder ce droit humain, pour chaque personne, pour chaque projet.

Aujourd’hui, nous sommes loin de pouvoir garantir l’accès de tous et toutes à des services d’alimentation en eau et d’assainissement d’ici à 2030, comme le prévoit l’objectif de développement durable no 6. Certes, nous y tendons, mais les progrès actuels doivent être quadruplés pour que l’accès à l’eau soit universel.

Le sous-investissement systématique dont souffrent les services d’alimentation en eau et d’assainissement porte préjudice à un nombre incalculable de personnes. C’est inacceptable.

Je juge encourageant la déclaration commune signée par quelque 160 pays lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur l’eau, le 18 mars. Elle témoigne d’un engagement fort à faire progresser tous les aspects des objectifs de développement durable liés à l’eau.

En cette Journée mondiale de l’eau, prenons l’engagement d’intensifier nos efforts pour véritablement valoriser l’eau afin que tous et toutes puissent jouir équitablement de cette ressource des plus précieuses.

UN World Water Development Report 2021 | UN-Water

Related:

UN World Water Development Report 2021



Source link